Avoir six ans

Si vous me suivez sur Instagram ou sur Facebook vous n’êtes pas sans savoir que notre petit garçon vient d’avoir six ans (on lui a même confectionné, grand barbu et moi-même un beau number cake à notre fan de super héros).

Comme tous les ans, notre lapin, star d’une journée, n’était pas peu fier de souffler une nouvelle bougie sur son gâteau. Pas sûre, qu’il aime toujours autant ça dans 30 ans 😀

Mais alors c’est quoi avoir six ans pour un enfant ? Alors après l’interview du principal intéressé voici ses réponses « avoir six ans c’est surtout, on fait plus de devoirs et de travail à l’école et c’est le fait d’être grand c’est tout ». Je crois vraiment que ce qu’il l’a marqué pour ses six ans se résume à l’école et a fortiori aux devoirs le soir (le pauvre, je ne lui ai pas encore dit qu’il allait en prendre pour 15 ans minimum) 😉

En même temps, quel bouleversement l’entrée en primaire pour un enfant, c’est un changement de rythme total tant à l’école que dans la vie de tous les jours. Après les tâtonnements de la rentrée, je pense qu’il a bien pris ses marques.

D’ailleurs, Grand barbu et moi-même avons trouvé que notre fils, à l’approche de son anniversaire, avait énormément grandi. Je ne sais pas si c’est l’entrée au CP ou juste le fait d’avoir six ans mais force est de constater que notre enfant devient de plus en plus un petit homme qui a de moins en moins besoin de ses parents.

Outre le fait qu’il a poussé comme un champignon durant l’été et perdu ses deux premières dents de lait, nous avons constaté énormément de progrès pour notre cher petit anxieux qui appréhendait beaucoup sa rentrée en primaire.

Depuis, il sait lire presque tout seul, commence à écrire mais le changement n’est pas seulement scolaire puisqu’il est devenu davantage mature, ses réactions sont légèrement plus mesurées qu’il y a quelques mois face à certaines situations « à risque » (et ça fait du bien !), il sait aussi faire preuve de patience et est capable de comprendre quand parfois il dépasse un peu les bornes, (même si je vous rassure il chouine encore surtout en fin de semaine), il est également en quête d’indépendance, joue de plus en plus seul dans sa chambre, porte close afin que sa soeur, Choupette, ne vienne pas troubler sa tranquillité voire même ses parents, et il commence à avoir un jardin secret, des secrets avec les copains-copines qu’il ne veut pas partager avec nois, même si parfois il en meurt d’envie.

Bref il s’émancipe ce petit Lapin, il va peut-être falloir que je choissise un autre surnom car Lapin, ça fait un peu bébé, vous comprenez…

Et pour autant, comme chaque année, je dois bien vous avouer que le voir grandir si vite me donne l’impression qu’il m’échappe chaque jour un peu plus, qu’il a de moins en moins besoin de sa maman, c’est normal me direz-vous mais j’ai toujours autant de mal à m’y faire. Mais bon c’est ça être maman, il faut réussir à se faire l’idée que nos petits grandissent et ont moins besoin de nous, que cela fait partie du processus de la vie.

Mais, tout de même, les six ans de mon fils m’ont fait tout drôle, je l’ai vécu vraiment comme le franchissement d’une étape, je pense que l’entrée en CP n’y est évidemment pas pour rien. (Qu’est ce que ça va être en sixième, en seconde et à la fac 😀 )

Et bien sûr, comme chaque année, je me dis que le temps passe trop vite, je me revois encore enceinte, un peu perdue face à l’arrivée de notre premier enfant, et aujourd’hui j’ai le sentiment que tout ça c’était hier alors que c’était il y six ans. Je me dis aussi que je ne profite pas assez des moments présents, de ses câlins et de ses bisous, que je ne note pas assez tout ce qu’il se passe, toutes ses phrases et réflexions rigolotes.

Bref, une nouvelle belle page du livre qui se tourne, il faut absolument que je m’apprenne à ne pas être si nostalgique chaque année car ça ne sert à rien et que je me fasse à l’idée que mon Lapin grandit et puis qu’au final c’est le jeu ma pauvre Lucette et c’est tant mieux.

Je suppose que je ne suis pas la seule à me dire cela et à me faire ce type de réflexion, je pense que d’autres parents ressentent la même chose, cette sensation de ne pas réussir à retenir le temps.

12 réflexions sur “Avoir six ans

  1. CéciliAcidulée dit :

    Certains trouvent que le temps passe vite, bizarrement, je ne ressens pas cela. J’imagine que d’être quasi en non stop avec ma fille y est pour quelque chose. A moins que la nostalgie ne fasse tout simplement pas parti de mon caractère. Les deux peut-être ?

    J’aime

    • mumtwokids dit :

      C’est fort probable que cela soit dans ton caractère. C’est bien mieux de réagir comme tu le fais plutôt que comme moi à être nostalgique pour un rien. Je suis tout de même curieuse de savoir si tu ne ressentiras pas une pointe de nostalgie dans 3 ans 😉😉😉😉

      Aimé par 1 personne

  2. Madame Bobette dit :

    Joyeux anniversaire à ton grand garçon!! C’est vrai que le temps passe vite mais pour le moment, je suis encore contente de la voir grandir… Je pense que ça changera vite lorsque ça ne sera plus vraiment mon petit bébé (sûrement d’ici ses 3 ans en février…) ^^

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s