Famille des champs

Vous l’aurez compris, je vais vous expliquer pourquoi dans la famille Mumtwokids nous sommes plus rats des champs que rats des villes.

Le rat des champs, à l’origine, c’est plutôt moi, (message pour mon père qui n’y aurait jamais cru) j’ai vécu en campagne depuis que je suis toute petite, j’ai réussi à convaincre grand barbu de me suivre dans cette folle aventure champêtre (oui à la campagne on s’éclate comme des fous !) et même si à un moment donné de ma vie notamment pendant l’adolescence, j’aurais tout donné pour vivre en ville, j’y ai même vécu 3 ans pendant mes études, je suis  désormais bien contente d’avoir ancré mes racines dans le milieu rural.

174b79dc8293981dc501f92e0711b8a1

Pourquoi ? Parce que même si j’effectue plus de deux heures de trajet quotidien pour aller travailler depuis 10 ans maintenant, j’apprécie de retrouver ce petit écrin de verdure et cette tranquillité propre à la campagne une fois rentrée chez moi.

Bien sûr, il y a des périodes de l’année où j’aimerais vivre en ville pour avoir tout à portée de main, pour profiter de la culture qui manque dans les villages, pour aussi ne pas avoir à prendre la voiture afin d’aller faire mes courses, au cinéma ou manger des sushis (oui la livraison n’existe pas en campagne et ça c’est assez casse pied). Il y a aussi des jours où je déteste ce trajet domicile-travail et où j’aimerais ne pas prendre le train (et vous comprenez qu’en ce moment c’est pas le top de ce côté là) ou la voiture et puis l’hiver c’est plus compliqué, il faut bien l’avouer, avec la nuit omniprésente et le mauvais temps.

Là, je crois bien que je vais avoir du mal à convaincre les quelques citadins qui me lisent, il doivent se dire mais en fait pourquoi elle vante les mérites de la campagne si c’est pour nous exposer autant de points négatifs ?

Parce que oui, je le revendique, même si vivre à la campagne amène quelques sacrifices au final on y trouve de nombreux avantages que n’offre pas forcément la ville à moins d’être millionnaire voire plus selon la ville dans laquelle vous escomptez habiter et de pouvoir s’offrir un pavillon en plein coeur de ville.

Malgré les inconvénients cités plus haut et pour lesquels nous avons consenti, d’un commun accord avec grand barbu, à faire quelques sacrifices, la campagne nous permet tant de choses différentes et plaisantes comme par exemple :

  • profiter d’un grand terrain avec une super aire de jeux pour les enfants, une terrasse avec un joli salon de jardin sur laquelle nous pouvons faire des barbecues et des apéros pendant la période estivale.
  • avoir un potager et profiter des bon produits de nos récoltes (enfin je rectifie des récoltes de grand barbu car je n’ai pas la main verte).
  • faire des balades à pieds (et bientôt à vélo) dans les chemins de terre, allez faire un coucou aux vaches, aux chevaux et aux moutons en passant
  • et surtout la joie de voir les enfants rester à l’extérieur pendant des heures sans jamais entendre un petit « je ne sais pas quoi faire », sans demander la télé et les observer se découvrir de nouveaux jeux et développer de plus en plus leur complicité (dans les bêtises aussi accessoirement).

Et puis, cette campagne nous permet aussi de profiter d’un bord de mer à une vingtaine de minutes, alors même si moi-même je suis légèrement frileuse pour aller me baigner dans la Manche (oui chochotte je suis, je crois bien ne pas m’y m’être baignée depuis l’année de la canicule…), avoir ces jolis paysages si proches de nous, ça vaut bien les quelques dizaines de kilomètres qui nous éloignent de la capitale départementale.

Alors, je sais aussi que mon Lapin et ma Choupette détesteront habiter à la campagne au moment de leur adolescence. Je me doute que ça va les saouler d’être loin de tout surtout si ils n’ont pas de moyen de locomotion pour pouvoir aller à la ville la plus proche (et encore j’entends par là une petite ville de plus de 20 0000 habitants), que nous devront faire face, mon grand barbu et moi, à des affrontements quant au fait que nous vivons dans la cambrousse. Je sais aussi qu’ils préféreront prolonger au plus leur journée au lycée pour être avec des personnes de leurs âges, qu’ils voudront également faire des études dans des villes plus grandes pour profiter des avantages de la vie urbaine que cette dernière peut offrir mais peut-être que lorsqu’ils seront adultes, ils seront prêts à sacrifier leur confort pour « se mettre au vert » et permettre à leur famille d’avoir les bonheurs d’un extérieur.

Et chez vous c’est plutôt rat des villes ou rat des champs ? (Je me doute déjà de pas mal de réponses de la part de certaines d’entre vous, à voir si je me suis trompée ou pas 😉 )

Publicités

17 réflexions sur “Famille des champs

  1. Nanou dit :

    Je suis clairement rat des villes depuis bien longtemps. Mais depuis la naissances des enfants, la rencontre fort désagréable avec ma c** de voisine du dessous, je rêve d’une petite maison avec un bout de jardin et aucun voisin dessus ou dessous. Mais voilà je bosse en ville et le trajet 2h minimum par jour de train/galère me rebute totalement. Je l’ai fait, trop fait, et ne suis pas prête à perdre énergie et bonne humeur dans les transports pour profiter de mes week-end dans une maison. Je me contente donc de notre petit appart en ville et file chez môman qui vit dans une maison à la campagne le week-end…

    Aimé par 1 personne

  2. La brigade d'Annaelle dit :

    Ca faisait un petit moment que je ne m’étais pas replonger dans la lecture des blogs ^^ Ton billet est le second que je lis et ma principale source de préoccupation ces derniers temps.
    Je rêve de partir vivre à la campagne pour, comme toi, offrir une meilleure qualité de vie à mes petits mais j’ai un mari qui est un vrai (et pur) citadin dans l’âme. Né à Paris, il n’a jamais quitté la ville et ne compte pas le faire dans les mois prochains … Après, avec un peu d’encouragements et de bonne (heuu…) volonté féminine, je parviendrai peut-être à le faire changer d’avis ^^ On verra bien 🙂
    Merci en tout cas pour ton billet, je fut un réel plaisir de le lire ^^

    J'aime

    • mumtwokids dit :

      Oh merci pour ce gentil commentaire, c’est adorable de ta part et ça me touche beaucoup. Difficile de convaincre le rat des villes surtout lorsqu’il a grandit dans une ville aussi majestueuse mais tu as raison les femmes parviennent toujours à leur fin !! Je crois en ta force de persuasion 😉

      J'aime

    • mumtwokids dit :

      Si ça n’existe pas, tu as inventé un nouveau concept et je comprends ton ressenti car toutes les personnes que je connais qui habitent à la mer ressentent le même besoin que toi ! Et ne t’inquiète pas ça ne fait pas « je me la pète » 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s