Le coeur des mamans

Aujourd’hui, pour une fois il ne pleut pas, il fait certes un peu froid mais ça faisait longtemps que l’on avait vu le ciel bleu, alors j’ai eu envie de vous parler d’AAAAAAAAAAAAMMMMMOOOOUUUURRRR , ben oui c’est bientôt la Saint-Valentin et comme je suis une grande romantique nous voilà partis pour les mièvreries et autres niaiseries…#culcullapraline. Non, pas du tout car c’est pas trop moi tout ça (même pas du tout).

En bon blog parental que je m’efforce de tenir, je vais vous parler du cœur des mamans et je pense (du moins je l’espère) que vous, les mamans, vous allez vous retrouver dans cet article et que les nullipares comprendront de quoi je veux parler 😉

8f169e3a6e0fbf05a0d8d8402c895a54

Crayon d’humeur – Mathou

Quand on devient mère, on se pose plein de questions diverses et variées, aussi censées qu’absurdes, bref c’est tout un chamboulement pour notre petit esprit d’être humain. On essaie de trouver des réponses à droite et à gauche mais s’il y a bien une chose que l’on ne peut pas mesurer avant de donner la vie, c’est ce sentiment énorme que peut ressentir une maman.

On pense savoir ce que c’est d’aimer mais au fond on ne le sait réellement que lorsqu’on devient mère,  il m’a fallu le devenir pour comprendre la profondeur et l’immensité de l’amour maternel.

Avant d’être enceinte de Lapin, c’était une notion que j’avais du mal à percevoir, bien évidemment je me doutais que j’allais aimer mon enfant mais je n’imaginais pas à quel point ! Ma sœur, maman de trois adorables garçons, me disait que je comprendrais quand je serais maman. Et oui je l’ai compris, déjà dans mon ventre mais surtout au moment où ce petit être (devrais-je dire plutôt ce géant) est sorti après un dur labeur. A cet instant, j’ai compris que je ressentais un sentiment qui m’était jusque là encore totalement inconnu et dont je n’allais plus jamais pouvoir me passer…un peu comme une drogue en fait, les effets nocifs en moins.

En effet, l’arrivée d’un enfant fait naître aussi la maman qui sommeillait en nous et toutes les émotions qui y sont liées. On se sent prête à tout pour protéger, faire grandir et évoluer notre progéniture.

Avec l’arrivée d’un second, j’avais souvent entendu dire que beaucoup de famille se posait la question de savoir s’ils allaient pouvoir aimer leur second autant que leur premier.

Je dois bien avouer qu’à chaque fois que j’entendais cela le poil me hérissait quelque peu.

Moi-même je suis issue d’une famille de trois enfants, ayant 6 ans d’écart avec ma grande sœur puis 5 ans et demi avec mon petit frère. Et même si je n’ai pas toujours bien vécu la place du milieu sans doute en raison de cet écart assez important, je n’ai pourtant jamais douté de l’amour que pouvait me porter mes parents sauf lors mes grosses colères qui étaient si rares (ah ah elle est bien bonne celle-ci hein maman ?!)

Tout ça pour vous expliquer, que même si je me suis posée de multiples questions sur l’arrivée d’un second, jamais je n’ai pensé que l’amour que j’allais lui apporter serait plus ou moins fort que celui que je prodiguais à son frère.

Pour moi, il était évident que j’aimerais mes enfants de façon identiques et au final ce que j’appréhendais le plus était la réaction du grand, je me demandais s’il allait aimer sa sœur et puis s’il allait toujours aimer sa maman sans être trop jaloux (autant vous dire que je me posais une question totalement inutile !)

Personnellement et bien évidemment cela n’engage que moi, j’ai toujours eu du mal à imaginer qu’une maman puisse avoir une préférence dans une fratrie, qu’un enfant puisse recevoir plus d’amour que son(ses) frère(s) ou sa(ses) sœur(s).

Mon cœur de maman s’est donc logiquement partagé en parts égales pour Lapin et Choupette comme un bon gâteau. Il est capable de les aimer autant l’un que l’autre mais en même temps de s’adapter à chacun d’eux pour respecter leur singularité. Il est capable de leur donner toute l’affection dont ils ont besoin de façon différente à chaque fois afin de respecter et de combler leurs besoins. Il est capable de se multiplier à l’infini et de  déplacer des montagnes, que dis-je, le monde entier pour eux.

Et je suis certaine que si nous avions d’autres enfants, il en serait de même puisque je sais très bien que ma maman à moi a aimé chacun de ses enfants autant l’un que l’autre mais chacun différemment.

Je suppose que chez les papas c’est la même chose mais je ne suis pas dans leur tête 😉

Alors suis-je la seule à penser comme ça ?

19 réflexions sur “Le coeur des mamans

  1. lau and the girls dit :

    Un joli article plein d’amour! Je pense ne jamais avoir douté de l’amour que je porterais à mon 2e enfant, dès l’instant où elle s’est installée. Par contre, l’amour prend des formes différentes avec mes 2 filles – il s’exprime différemment car elles sont si différentes ! Mais cela rend l’amour de notre famille encore plus riche et plus beau! Bisous

    Aimé par 1 personne

  2. MamanDe4 dit :

    Une amie qui attendait son second se posait la question de savoir si elle l’aimerait autant que son premier. Je luis disais, bah oui c’est évident ! et voilà qu’à mon tour, quand j’étais enceinte de mon 2ème je me suis posée la même question ! question bien évidemment rhétorique car on sait que le cœur d’une maman ne se divise pas.. et que cet enfant, on l’aime d’un amour profond et inconditionnel. Mais peut-être que cette question illustre les doutes de savoir comment on va gérer un 2ème enfant ?
    Dans tous les cas, cette question je ne me la suis plus jamais posée pour les 3ème et 4ème !!

    Aimé par 1 personne

    • mumtwokids dit :

      Je pense effectivement que cela fait partie de toutes ces questions qu’on se pose à l’arrivée du deuxième car c’est tout un chamboulement pour la vie (et l’esprit) mais comme tu dis c’est une question réthorique 😉

      J’aime

  3. Our Little Kosmos dit :

    Je suis certaine que j’aimerai autant notre 2ème enfant (aucune inquiétude de ce côté là) par contre je conçois que cet amour puisse être différent, ce qui ne le rend pas moins fort.
    La vérité est que pour le moment je n’ai qu’un enfant alors comme on dit l’avenir tranchera^^

    Aimé par 1 personne

    • mumtwokids dit :

      Exactement ça ne le rend pas moins fort mais juste différent 😉 toi qui est issue d’une famille nombreuse tu as du le percevoir, bien sûr il y a des différences d’éducation entre un aîné et un Benjamin mais pas une différence d’amour c’est plutôt que nous les parents devenons un peu plus souples

      J’aime

  4. Madame BDC dit :

    J’avoue que je me pose régulièrement la question et qu’elle fait même partie des raisons pour lesquelles je ne veux pas d’autre enfant. Depuis que Mini BDC est arrivé dans nos vies, je l’ai aimé d’un amour différent de Maxi et Petit BDC. Normal puisqu’ils n’ont pas la même « place » (j’aime mes beaux-enfants, sincèrement mais pas comme une maman). Mais j’ai du mal à envisager que je puisse aimer un deuxième enfant à moi, à la même intensité que Mini. J’ai l’impression qu’il prend toute la place dans mon coeur de mère. Aurais-je assez d’espace pour en aimer deux ?
    Et d’un autre côté, je suis assez fan d’une réflexion qui dit que « l’amour d’un parent ne se divise pas, il se multiplie ».

    Belle soirée et merci pour cet article 🙂

    Aimé par 1 personne

      • Madame BDC dit :

        C’est un sujet qui me fait cogiter pas mal et je me demande surtout pourquoi est-ce qu’on peut se poser cette question. Du coup, comment définit-on l’amour qu’on porte à son enfant… Pourquoi est-ce que je doute de pouvoir en aimer autant un autre ? Qu’est ce qui differera ? Je ne suis pas sûre d’être très claire en fait 😂

        J’aime

      • mumtwokids dit :

        Je comprends que ça te fasse cogiter. Je pense que tu doutes car tu aimes si fort ton enfant que tu penses que cela n’est pas possible d’aimer un autre enfant aussi fort mais ça l’est 😉 enfin me concernant et je pense que beaucoup d’autres mamans pourront te le dire. Ensuite le choix n’appartient qu’à toi 😉 mon article est uniquement là pour donner mon point de vue et éclairer les mamans d’un deuxième qui se poseront ce genre de questions car avoir un deuxième c’est un chamboulement pour l’esprit et le cœur (le corps aussi un peu) bonne soirée à toi

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s