J’y vais mais…

Mumtwokids, la grande stressée de la vie le retour (enfin elle n’a jamais réellement disparu) !

Je vais vous parler d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître !!! (ne me remerciez pas pour la chanson en tête ça me fait plaisir).

Non je m’égare, je ne vais pas vous parler de cela quoi que je pourrais mais je ne suis pas certaine que des personnes de moins de 20 ans fassent partie de mon lectorat 😀 !

Je vais plutôt vous parler d’un thème sans doute maintes et maintes fois abordé dans la blogosphère parentale mais puisque je viens de le vivre j’ai bien sûr envie de vous le faire partager (zéro jardin secret), peut-être me donnerez-vous également votre ressenti.

Ce week-end, nous avions prévu un week-end entre copines pour l’anniversaire d’une de mes meilleures amies ! J’avais HAAAATTTE d’y aller, au programme une petite virée sur Lille avec une aire de jeux pour adultes (KOEZIO pour ceux qui connaissent), un bon resto (l’ADRESSE pour ceux qui connaissent), une discothèque (je ne sais plus le nom :-)), une nuit à l’hôtel et retour à la maison ! C’était la première fois, depuis la naissance de Choupette, que je partais deux jours entre filles.

701a19e06ed3e781e5c6ed9b8d8c8180

Bref un week-end bien sympathique, j’attendais cela avec impatience (je vous en avais parlé ici) mais au moment de partir le syndrome de la grande stressée refait surface ou alors plutôt le sentiment ambivalent qui semble être assez commun à chaque maman, ce fameux « J’y vais mais j’aiiiiiiii peurrrrrrr » #jeconnaismesrepliquescultes !

En effet, quelques heures avant de partir même si je savais pertinemment qu’on allait passer un bon moment, je me suis sentie envahie d’un sentiment de stress un peu comme si ma conscience me disait que ça n’était pas ma place de partir en week-end, qu’il fallait que je reste à la maison avec mes enfants.

Et oui tout le monde sait que grand barbu ne vas pas réussir à gérer les enfants en l’absence de la « madre« , c’est un homme après tout. Il ne va pas savoir se réveiller en pleine nuit s’ils pleurent, s’ils sont malades, il ne va pas leur donner les bons médicaments et va les laisser tout seuls se gérer et puis il va leur donner des cailloux à manger agrémenté d’un peu de bière pour faire passer le tout ! En gros ça va être la bérézina dans la maison !

Bien évidemment tout ça est plus qu’ironique, mon grand barbu a géré cette situation d’une main de maître et je n’en doutais pas une seconde mais il y avait toujours cette petite voix dans ma tête qui me disait « Et si ils sont malades, et si ils font ça ou bien qu’il arrive ça et que tu n’es pas là« …totalement débile la fille hein, vous croyez- pas ?! Mais mince, je ne peux pas me réjouir d’un week-end sympa sans enfants à penser ?

Je me suis auto-agacée de cette réaction (oui oui ça existe), je ne voyais pas pourquoi je réagissais ainsi alors que ça allait être un week-end génial et je ne suis pas trompée

Et puis beaucoup de mamans rêve pas d’un moment libre sans enfants, entre filles à parler de tout et n’importe quoi à critiquer tout et n’importe qui, à ne pas avoir à se réveiller à l’aube et pouvoir profiter d’une pseudo grasse mat’ (je mets pseudo car je suis incapable de dormir tard).

Est ce ma maniaquerie du contrôle qui fait que je pense comme cela ? Est-ce tout simplement parce que je suis une maman et qu’en réalité chaque maman réagit de la sorte ? Chaque maman est incapable de se détacher complètement de sa famille lorsqu’elle part seule ? D’ailleurs ce sentiment, je le ressent également quand il m’arrive de partir en week-end avec mon grand barbu mais il est moins présent je trouve.

Gros problème existentiel, vous croyez pas ?! Je ne peux tout simplement profiter SANS me poser de questions ?

Au final, même si j’ai beaucoup pensé à ma famille, nous avons passé un moment super entre filles. Au passage je vous conseille le Koezio, un parc de jeux adressé aux grands enfants et adultes, c’est excellent, que de rires ! Bon la discothèque, déjà moi je suis pas fan mais les jeunes d’aujord’hui (oui je parle comme une vieille bique) sont sans gênes, je suis choqqqqqqqqqqqqquéééééééééééeeee, je me croyais accro au téléphone mais là chez eux c’est autre chose, ils dansent et se filment OMG !!!! Mais sinon la musique était bien c’est l’essentiel me direz-vous !

Chez vous aussi ça se passe pareil ? Quand vous avez envie d’aller quelque part, sans enfants, vous êtes hyper enjoué et vous ressentez également ce sentiment ambivalent ?

Publicités

29 réflexions sur “J’y vais mais…

  1. Marie dit :

    Totalement pareil. Partagée entre l’envie et le besoin d’un break, d’un moment pour moi et le « mais s’il se passe quelquechose ? Est ce que j’ai vraiment BESOIN de partir, mère indigne que je suis? »
    La question se pose pour Avril d’ailleuts Vacances en amoureux en perspective mais je suis tiraillée entre « youhou !!! À nous la glande au Mexique/République Dominicaine ou n’importe où à ne rien faire et boire des mojitos » et le « non c’est pas possible. Je ne peux pas être à plus de 3h d’elles s’il se passe qqch et puis je peux pas les laisser une semaine » Irrécupérable.

    Aimé par 1 personne

    • mumtwokids dit :

      Je comprends ton tiraillement, c’est compliqué d’être complètement zen dans ces situations mais il faut aussi se dire que ces petits moments à deux sont précieux pour un couple car on n’est pas que des parents…(oui oui c’est moi qui dit ça 😂😂) bizarrement j’ai moins de mal à partir avec mon chéri que toute seule je ne sais pas pourquoi…

      J'aime

  2. Bébé est Arrivé ! dit :

    J’aimerais tant te faire part de mon expérience en la matière mais cela ne m’est jamais arrivé…(pleurs). Je n’ai personne à qui confier ma Louloutte le temps d’un WE, hormis Papounet mais l’idée serait de partir tous les deux 😉
    Je trouve génial que tu puisses le faire et je comprends aussi l’ambivalence de tes sentiments.

    Aimé par 1 personne

  3. Picou dit :

    J’avoue ne pas être trop stressées, je laisse facilement mes filles, avec un pincement au coeur tout de même, mais sans souci! Parce que je ne les laisse qu’à des gens de confiance, donc, j’ai confiance, et qu’en plus je sais qu’au fond ce genre de « séparations » fait du bien à tout le monde!

    Aimé par 1 personne

  4. ColombesMum dit :

    Super Koezio!! 👍– ah oui c’est pas toujours facile de profiter du temps qu’on a pour soi — on passe notre temps à penser à nos chéris et ils nous manquent, et on culpabilise ! Ahah. Les mecs sont différents là-dessus lol (en tout cas le mien ahah)

    Aimé par 1 personne

  5. LafamilleB dit :

    Chez moi c’est zéro complexe. J’en ferai peut-être un article un jour. Que ce soit pour un week-end ou même un voyage en amoureux, je pars sans trop de scrupules si: j’ai confiance (papi, mamie, papa), les enfants ne sont pas trop petits (j’ai plus de mal à me séparer d’un bébé). Au final, mes enfants me manquent peu, et je profite à fond de chaque moment. Mère indigne, c’est moi! 😂

    Aimé par 1 personne

  6. mamansurlefil dit :

    Toujours et toujours cette ambivalence… Cela va mieux avec le temps mais le stress est toujours présent au départ ! Je mets toujours un peu de temps à en profiter. Je crois que j’ai passé trop de temps centrée sur mes enfants. Alors quand ils ne sont pas là, je suis un peu perdue !
    Bon, tu as réussi à te ressaisir et à en profiter et c’est bien là, l’essentiel !

    Bises
    Virginie

    Aimé par 1 personne

    • mumtwokids dit :

      Et oui on ne se refait pas, peut être que le fait que nous soyons angoissée augmente ce sentiment ! Au final j’arrive toujours à la laisser et ne regrette pas les moments passés…peut-être qu’on devrait le faire plus souvent pour que le sentiment soit moins présent ! Bises à toi

      Aimé par 1 personne

  7. lesdelicesdeframboise dit :

    Je crois qu’on est un peu toutes pareilles sur ce sujet là !
    La seule fois où je l’ai vraiment laissé c’était pour les E-fluent ! Alors que j’attendais ça depuis des mois, la veille j’étais prête à annuler car je ne voulais pas laisser mon fils.
    Finalement j’ai profité mais en pensant toujours à lui, je regardais ses photos dès que je pouvais! Après ça fait quand même du bien de parfois faire de breaks mais qu’est ce que c’est dur !!
    Bises

    J'aime

  8. MamanDe4 dit :

    Quand il s’agit de laisser les enfants, ça me fait toujours un petit qqch sur le moment. Et puis ensuite je n’y pense plus car je sais qu’ils sont entre de bonnes mains ! Je profite ou on profite à 2. Ensuite, c’est une grande joie de les revoir !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s