L’heure des premières chamailleries !

Ça y est nous y sommes !

Ça y est cette relation sans embûches qui caractérisaient le lien fraternel de Lapin et de Choupette vient justement de connaître ses premières péripéties.

Ça y est il s’eng……, non restons corrects, ils se disputent !

psypourfamille-frere-soeur-sans-rivalite

C’est vrai que jusqu’à maintenant c’était tout beau, tout rose, Lapin était plein de petites attentions toutes mignonnes à l’égard de sa sœur, il s’occupait de sa petite sœur sans faire ressentir trop de jalousie (un peu quand même mais ça restait soft, j’en parlais ici Quand la jalousie s’en mêle) et prenait son rôle de grand frère très à cœur.

Tout ça n’a pas changé mais désormais on sent comme une légère rivalité entre les deux, c’est à celui qui s’imposera le plus donc la maison est baignée dans les cris et le pleurs des enfants, au grand désespoir des mes douces oreilles.

Il faut dire que je pense que notre Choupette va avoir un caractère fort et ne se laissera pas faire alors que Lapin a tendance à être plus sensible…du coup ça fait déjà des étincelles entre les deux.

Il évident que je sais très bien que ces rivalités font partie de la construction de la famille et du lien fraternel qui en découle mais tout de même, je suis pas trop fan !

Petites illustrations de ces rivalités fraternelles, je pense d’ailleurs que toutes les mamans connaissent ou ont connu ces situations :

  • on demande à un enfant de ranger et il nous répond « c’est pas moi qui ai sorti ça ! » « j’en ai marre c’est toujours moi qui range et Choupette elle ne fait rien ! » sauf que Lapin ne comprend pas que Choupette n’a que 14 mois et demi (oui oui pas encore 15 :-D) et que, aussi intelligente qu’elle puisse être (en tout objectivité cela va de soi), elle n’est pas en mesure de ranger aussi bien que lui, même si elle commence à avoir quelques légères notions du rangement et même si le rangement de Lapin n’est pas aussi parfait qu’on pourrait l’espérer (il se contente d’entasser dans un coin…:-D)
  • la rivalité du câlin : un enfant fait un câlin à un des parents et l’autre ne l’entend pas de cette oreille et veut s’incruster dans le câlin et cette situation est valable tant pour Lapin que pour Choupette…on a beau expliquer que les cœurs de maman et papa ont de la place pour tous les deux et que ça n’est pas parce que l’un a un câlin que l’autre n’en aura pas, on ressent toujours cette jalousie entre l’un et l’autre, comme si ils pensaient que les parents pouvaient avoir des préférences, chose inconcevable dans notre famille.
  • un des enfants a quelque chose dans les mains et l’autre prend un malin plaisir à lui prendre, et dans ce cas ça termine forcément en pleurs….voilà à quoi nous en sommes surtout en ce moment, dès que Choupette joue avec quelque chose, Lapin lui prend systématiquement des mains et cette dernière, mécontente, se met hurler ! Nous avons beau expliquer au grand que ça n’est pas parce que sa petite soeur a quelque chose dans les mains qu’il faut lui prendre, que les jouets sont autant à lui qu’à elle et qu’il faut apprendre à partager, c’est un peu compliqué de lui faire entendre raison et nous nous trouvons vite dans une impasse car lui se met aussi à pleurer car il n’a pas ce qu’il veut…bref le serpent qui se mord la queue quoi…

Alors bien évidemment je sais qu’ils vont apprendre tous les deux le sens du partage avec le temps et j’espère qu’ils vont comprendre aussi que nous les aimons autant l’un que l’autre.

Je sais aussi très bien que cette rivalité continuera longtemps puisqu’en fait la rivalité entre frère et soeur c’est le nerf de la guerre de la famille !

Et puis, souvent, quand je les vois s’affronter, je repense à ma chère maman qui, au bout d’un moment, ne supportait plus les rivalités entre ses trois enfants, ma soeur, mon frère et moi-même…ça la rendait triste de voir à quel point on pouvait se déchirer alors qu’au fond on s’aimait et je n’ai pas envie de ressentir ça, j’ai même peur de ressentir ça, d’avoir l’impression que mes enfants ne s’aiment pas, de les voir se disputer en permanence, de ne pas réussir à gérer les affrontements, de ne pas réussir à me persuader qu’il se disputent autant qu’ils s’aiment et aussi de ne pas savoir quoi faire pour que cela s’arrange, pour qu’ils comprennent que ça fait mal au coeur de les voir comme cela, que l’on n’a pas fondé une famille pour en arriver à ça.

Alors, je sais très bien que d’une part, il est possible qu’ils s’entendent à merveille et ne se disputent jamais (oui sur un malentendu ça peut marcher #teamjeanclaudduss) et d’autre part que j’ai aussi quelques années devant moi avant qu’on arrive à ces difficiles affrontements car c’est plutôt à l’adolescence qu’on en chie galère le plus ! Pour le moment ce sont des petites chamailleries de rien du tout…il faut relativiser les choses quand même.

Ça me fait d’ailleurs penser au cousin de mon grand barbu, qui lors du mariage de sa sœur dernièrement, lui a avoué à quel point il était fier d’être son témoin de mariage et à quel point il l’aimait alors qu’il expliquait qu’effectivement lorsqu’il était ado il ne supportait pas l’idée même d’être au même endroit qu’elle… j’ai trouvé ce discours si beau et j’ai espéré du plus profond de mon âme que mes enfants se feraient de telles déclarations quand ils seraient grands (et j’ai même pas pleuré quand il a dit ça sa sœur d’abord na !)

Bref vous l’aurez compris, la grande stressée que je suis, n’aime vraiment pas les disputes !

Et chez vous comment ça se passe tout ça ?

17 réflexions sur “L’heure des premières chamailleries !

  1. Picou dit :

    Les disputes sont inévitables, j’avoue que mes filles s’entendent super bien, mais il y a quand même ces situations que tu décris, puis les « c’est mon tour! » pour le choix du dessin animé, les mesquineries (genre Chouquette qui manipule pour obtenir ce qu’elle veut de Bouclette, qui ne se laisse pas avoir) ou les « mais ça, c’est ààààà moiiiiiii! »…
    Après, elles apprennent à se sortir seules de ces situations là, à régler leurs petits différents, et des fois on leur explique l’intérêt qu’elles ont à s’entendre pour en remettre une couche.
    Je crois que quelques soient les discordances, si on leur montre des marques d’amour, et qu’on fait preuve d’équité, ils savent faire la part des choses par eux mêmes et grandir de façon équilibrée. Ils vont aussi partager des expérience fondatrices ensemble, et des moments heureux ou non, mais forts, sur lesquels ils vont se construire ensemble. Bref, il y aura bien des choses pour contrebalancer ces chamailleries, lâches la pression, ça va bien se passer! Mais les cris et bagarrent sont inévitables, prépares toi!!

    Aimé par 1 personne

    • mumtwokids dit :

      Oui c’est inévitable c’est clair…pour le moment se sont des disputes enfantines mais j’avoue que quand je vois comment on était avec mon frère et ma soeur, j’ai pas trop envie que ça devienne comme ça…nous avons un écart d’âge assez apparent qui fait que nous n’étions jamais sur la même longueur d’ondes et encore maintenant…bref on explique du mieux qu’on peut on donne de l’amour comme tu dis et j’espère que ça suffira 😉 relâchez la pression c’est ce qu’il faudrait faire tu as raison malheureusement dans mon cas c’est un peu compliqué notamment en ce moment mais je prends le taureau par les cornes 😉 merci pour ton commentaire 😘😘

      J’aime

  2. mam2girls dit :

    Je ne connais pas encore mais ça ne va pas tarder!! Les cris, les disputes, les petites jalousies….encore des belles choses du quotidien 😂😂😂. Avec mon frère on s’est disputé jusqu’à ce qu’il est 14 ans et qu’il préfère ses potes et m’oublie un peu
    On s’est retrouvé quand j’avais 15 ans il m’emmenait en soirée, ma permis d’avoir quelques chéries 😂 on s’adore !!! Courage et pense aux bouchons d’oreilles 😜

    Aimé par 1 personne

  3. mamande4fr dit :

    Coucou! J’ai 3 enfants qui ont 2 ans d’écart à chaque fois. Un peu comme toi, je mets un accent très fort à ce qu’ils s’entendent bien, n’ayant pas connu cela avec mes frère et sœur. J’essaie de travailler cela avec eux pour qu’ils s’entendent bien. Ce que je remarque c’est qu’ils ont beau se disputer pour les mêmes choses que tu mentionnes, ils sont inséparables pour les jeux et autres… ils ont toujours besoin d’être ensemble. Je me dis qu’en même temps, partageant leur maison, leurs parents et en étant tout le temps ensemble, les frictions sont inévitables. Il faut seulement à veiller à ce que ces moments de tension ne dépassent les moments de rigolade ! pour tes enfants, ce doit être nouveau que sa sœur prenne plus de place que quand elle était bébé. Il faut qu’il trouve un équilibre à 2. Je suis sûre que ça va bien se passer ! 😉

    Aimé par 1 personne

    • mumtwokids dit :

      C’est vrai qu’ils jouent beaucoup ensemble et je pense que dans quelques années on les retrouvera dans les mauvais coups 😉 C’est très juste ce que tu dis « veiller à ce que les moments de tension ne dépassent pas les moments de rigolade » j’en prends bonne note, merci pour les conseils ! 🙂

      J’aime

  4. Maman BCBG dit :

    Ahahahaa ça me rassure un peu de voir que je ne suis pas la seule à constater de chamailleries….

    Ça me rend folle que mon fils arrache systématiquement des mains l’objet que tiens sa soeur… et comme elle commence à avoir son petit caractère, je pense que d’ici quelque mois, elle ira le récupérer à grand coup de torgnoles dans la tronche…

    Je me souviens, avec ma petite soeur, on n’a que 15 mois d’écart … petites on faisait du coup TOUT ensemble (en plus ma soeur a très rapidement sauté une classe donc on était dans la même classe)
    On était à la fois inséparables, et on ne pouvait pas se supporter… on se fightait pas mal et on s’adorait…
    Aujourd’hui, c’est la personne qui me connait le mieux sur cette planète je pense. 😀

    Aimé par 1 personne

    • mumtwokids dit :

      Ah contente de voir que je ne suis pas seule 😂😂 je pense aussi que choupette va foutre des torgnoles à son frère Car elle ne se laisse pas faire !!! C’est top de voir que tu as une relation forte comme ça Avec ta soeur, je n’ai pas cette chance 😉

      J’aime

  5. lesdelicesdeframboise dit :

    Je pense que c’est inévitable !!
    Mais c’est aussi ça d’avoir des frères et soeurs, c’est se disputer et ensuite ils feront les bêtises ensemble !
    Je me souviens qu’avec soeur on se disputait et ça pouvait être violent avec des tirages de cheveux ah ah 😀 j’étais le plus petite aussi et souvent on est plus indulgent avec la petite dernière car c’est le plus grand qui doit donner l’exemple !
    bisous

    Aimé par 1 personne

  6. ourlittlekosmos dit :

    Aïe, aïe, aïe… Pas toujours facile !
    Je ne connais pas encore cette situation puisque pour le moment nous n’avons que notre petit Charlie^^
    Ceci dit avec ma fratrie on est 6 et tous avec un caractère bien trempé. Je suis l’aînée et les plus jeunes (jumeaux) ont 13 ans. On s’est souvent chamaillé et on le fait encore. Je te laisse imaginer le résultat quand on est aussi nombreux^^ ! Toutefois je te rassure, au final, on s’adore 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s